2 Comments

  1. Laurent

    Bonsoir Carmen,
    Je suis en total accord avec ce que tu nous explique. Depuis notre plus jeune enfance, nos parents, la société, les religions et suivant la partie du monde ou l’on est issu, influe considérablement sur nos pensées, intentions et façon de vivre. Nous sommes façonnés et conditionné tout au long de notre vie. Pourtant, nous avons le pouvoir de tout remettre à zéro et de recommencer sur nos bases propres. Nous sommes capables d’être fidèle à nous même, à nos ressentis, à ce que nous voulons que notre vie soit, d’être heureux dans un système imparfait. Le fait d’être heureux, de pouvoir faire ce que l’on a envie de faire, quand nous le vouons et comme nous le voulons (tout en étant en adéquation avec autrui) nous amène sur un chemin bien plus tranquille et bien plus clair que celui que l’on nous enseigne. Il faut percevoir l’enseignement comme une base, ensuite nous pouvons le modeler, en prendre ou en laisser pour construire la vie que nous aimerions avoir. Nous avons ce que l’on appelle le  » libre arbitre « , influencé par tout ce que nous avons ingurgité depuis tout petit. Pour ma part, je n’ai pas suivi ou très peu l’influence que tous ces acteurs ont eu sur moi. Mes parents m’ont toujours laisser le choix. Ce qui n’empêche que certains principes et valeurs que sont: l’amour, l’altruisme, le respect, et le bonheur de l’autre m’anime et en ai fait mon leitmotiv. Chacun d’entre nous doit être capable de choisir son propre chemin sans influences extérieures. Si chacun regardait chez eux, plutôt que chez les autres, nous nous en porterions beaucoup mieux. Je m’écarte un peu du sujet mais pour moi tout est lié.

    • Bonjour Laurent, Alors tu as gardé le meilleur! Oui, nous sommes capables par la vigilance envers notre ressenti, de moins réagir par automatisme et conditionnement et de vivre beaucoup plus en conscience. S’occuper à identifier et répondre à nos besoins requiert en effet cette vigilance et cette qualité de présence. Oui, cette démarche nous préserve du préjugé autant qu’elle conduit au bonheur vrai. Merci pour ton commentaire. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *