Giuseppe-Milo

Rajeunir et rester jeune, avant derniers chapitres

Bonjour et bienvenue à l’un des derniers résumés du livre “rajeunir et rester jeune par l’harmonie du corps et de l’esprit” de Norman Walker et aussi l’un des plus essentiel. Quelle aventure! Vous trouverez à la suite, le bilan de la 1ère semaine de ce second mois de défi aussi  passionnant que pouvaient l’être les découvertes et jeux de mon enfance.Sourire

Chasse_au_trésor_enfants

Suite du chapitre 19: Le foie

En médecine traditionnelle chinoise, on appelle le foie: “le général des armées” c’est dire le rôle capital qu’il tient dans le bon déroulement des opérations au sein de notre physiologie.

Voici comment le décrit l’hygiéniste N. Walker: Il est l’un des plus grand laboratoire de notre corps. Chaque particule alimentaire ingérée, est fractionnée puis transportée par le sang, jusqu’au foie. Tout est pour le mieux tant que le corps reçoit les aliments vivants et crus pour lesquels notre physiologie a été conçue. Le foie reconstitue alors dans ses cellules microscopiques, les atomes et molécules alimentaires en substances redistribuées au corps, aux glandes, etc. permettant de reconstruire et réparer cellules et tissus. A partir des sous-produits résultant de ce processus, le foie fabrique la bile qui sera stockée dans la vésicule biliaire pour les besoins futurs.

En revanche, les molécules et atomes inorganiques (morts,) produits des aliments rendus à la même qualité, par la cuisson et les transformations diverses, entravent les fonctions hépatiques (du foie) et provoquent l’accumulation de toxines nuisibles à la santé. Par exemple, l’accumulation des molécules d’amidon dans le foie, peut entrainer congestion, durcissement du foie et cirrhose. L’évocation d’un foie paresseux annonce une surcharge de toxines au point d’entraver son fonctionnement.

foie_humain_microscope

“Demander” au foie de neutraliser les poisons et narcotiques (alcool, nicotine, caféine, etc.) c’est comme remplir un camion 1/2 tonne avec une charge de 2 tonnes. Le camion roulera jusqu’à s’affaisser et il en va de même pour l’être-humain, qui incarnera la posture de la vieillesse jusqu’à ne plus tenir debout s’il outrepasse les capacités de son corps. Heureusement, tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir pour qui aspire sincèrement à rajeunir. Sourire 

L’auteur clôt ce chapitre par la très  belle histoire d’un homme clochardisé qu’il a aidé durant 1 an, à la régénération, après l’avoir pris en stop et qui s’est métamorphosé à tous points de vue. Le rencontrant 14 ans plus tard, Il était devenu pasteur, aidaient ses semblables y compris les clochards à rajeunir et avait lui-même rajeuni de moitié passant d’une apparence de plus de 60 ans à celle de 35 ans!

Les reins

Deux organes ou glandes, à peu près de la taille du poing, suspendus dans le dos, à la paroi postérieure de l’abdomen. Leur rôle est la filtration des liquides organiques conduits par le flux sanguin. Ils filtrent environ 21 000 litres de liquide par an et près de 15 litres par jour, dont seuls 1 à 2 litres sont éliminés par la vessie, le reste repassant dans la circulation sanguine.

Fleurs_reins

Chaque goutte de liquide passe par ces merveilleux filtres organiques dont la vision microscopique dévoile l’impressionnante délicatesse. Tous les stupéfiants, les boissons alcoolisées, les boissons gazeuses sucrées (le sucre se transformant en alcool) sont extrêmement toxiques pour les reins.

Chez l’être humain dont le sang se compose d’1/5ème d’eau, la jeunesse est liée à la fluidité et la qualité des liquides organiques, du débit sanguin et de la lymphe. Après l’oxygène, rien n’a plus d’importance que l’eau contenue dans les tissus.

Odeur fétide, teint pâle et cendré, sont des signes de vieillissement prématuré typiques d’une stagnation et pollution des liquides organiques.

Orange_ jus _ soleil

Où se trouve la meilleure qualité d’eau? Dans le jus des fruits et des légumes crus, qui permettent à l’auteur de consommer comme unique verre d’eau, une tisane matinale d’eau chaude additionnée de jus de citron, un excellent draineur du foie et des reins. Bu froid, il peut aider à l’élimination en stimulant le péristaltisme (contraction musculaire) des intestins. C’est pour moi un choc thermique trop agressif, avec un corps dont la température est à 37°. Je peux par contre confirmer les bienfaits du jus de citron + eau chaude après les excès de la veille dont je vous reparle après. Clignement d'œil

Chapitre 20: La constipation

“LE RYTHME DE LA VIE MODERNE est sans aucun doute responsable de la maladie la plus répandue de nos jours : la vieillesse prématurée.”

De tous les facteurs qui y contribuent, la constipation est le plus important. Deux erreur liées à ce phénomène:

        1. négliger de nourrir les organes gérant l’évacuation des déchets
        2. se retenir d’aller immédiatement à la selle quand le besoin s’en fait sentir

Parmi des milliers de radiographies du colon, vues par l’auteur, les seules se rapprochant d’un colon normal étaient celles d’enfants nés de femmes pratiquant le programme de santé préconisé par l’auteur.

Côlon normal

Côlon_normal_ Norman_Walker

Les traits indiquent l’emplacement généralement concerné par les maladies

Côlon anormal d’une femme de 36 ans

“…côlon représentatif des personnes consommant des aliments cuits, avec les mauvaises combinaisons alimentaires

et une quantité moyenne de viandes et de féculents.”

Colon Anormal

Un côlon dénutri même s’il parvient à libérer quantité de matière fécale, ne peut pas effectuer ses fonctions correctement.

Seules les fibres des aliments crus peuvent favoriser le péristaltisme intestinal, (flux et reflux) car elles ont la faculté de se charger d’un fort magnétisme en traversant les intestins, ce dont les fibres des aliments cuits sont incapables. Plus gênant, à leur passage, les aliments cuits vont déposer sur les parois internes du côlon une pellicule qui va s’épaissir au fil du temps, au point d’occuper presque tout l’espace. Voilà pourquoi en allant à la selle 1 à 3 fois par jour, on peut ignorer souffrir de constipation chronique, pathologie beaucoup plus dommageable qu’on se l’imagine.

Les lavements et les irrigations du côlon font merveille pour traiter ce problème majeur là où il a été constaté par N. Walker (ayant observé des milliers de côlons) que l’usage de laxatifs et de purgatifs créaient une dépendance autant qu’ils avaient un effet destructeur sur la membrane intestinale, ce qu’il explique en détail au cours du présent chapitre. Selon sa vision hygiéniste, l’auteur  en conclut qu’aucun traitement de maladie ne peut être véritablement efficace tant que les déchets n’ont pas été évacués par irrigations coloniques ou lavements. La compétence du thérapeute en hydrothérapie du côlon influencera son efficacité.

Lavement_côlon_19ème siècle

Encore une histoire édifiante relatée par l’auteur au sujet d’une jeune trentenaire, souffrant d’épilepsie depuis l’âge de 13 ans, qu’aucun traitement n’avait réussi à apaiser et que  Walker dirigea vers un naturopathe pour une série d’irrigations coloniques. Ses crises disparurent complètement suite à l’expulsion de vers qui infestaient une partie de son côlon. Lorsqu’il la revit 2 ans plus tard, tout allait pour le mieux et elle avait en prime, rajeuni!

Seules 2 radios ou plus peuvent attester de l’état réel de nos intestins. Même avec un programme tel que celui de l’auteur, l’élimination des déchets peut ne pas être parfaite.

“Notre rythme de vie est trop rapide pour que nous ayons le temps de cultiver une pensée saine.”

cultiver-pensée_joie_calme

Les lavements permettent également de réduire la production de gaz toxiques que la bienséance veut que nous retenions alors qu’ils devraient être  évacués dès que nous en ressentons le besoin.

Il est impossible de nettoyer entièrement le côlon par un lavement. Un lavement nécessite moins de 2l d’eau, lesquels, une fois injectés et expulsés, permettent de renouveler l’opération autant de fois que souhaité, les mouvements sollicités ici ne pouvant être que bénéfiques.

Dans le cas de l’irrigation côlonique, (traitement pouvant durer jusqu’à1h) le thérapeute gère la quantité d’eau nécessaire au nettoyage de chaque partie, ainsi que la température, sans aucun effort de la part du patient. Si ce nettoyage est effectué efficacement, il remplace près de 15 lavements.

“Je considère une poche à lavements quasiment plus importante qu’une brosse à dents.” Contrairement à l’irrigation côlonique, un lavement est facilement accessible et utile à tout moment. Pour se conformer à cette pratique, il suffirait de remplacer le nom des “pilules” dans les spots publicitaires selon les maux auxquels elles s’appliquent et de les remplacer par un lavement. Les remèdes précédents n’étant pas sans effets secondaires indésirables. Même en cas de douleur si pénible qu’elle nécessite la prise d’un médicament, le lavement apporte de grands bénéfices. Je vous reparlerai des lavements après expérimentation personnelle.

passer_un_cap_avancer

J’ai définitivement passé un cap. Samedi soir, j’ai suivi bêtement d’anciennes habitudes qui me faisaient assimiler le dîner au restaurant à un moment convivial et apaisant. Je m’y suis rendue, j’ai choisi ce qui me faisait envie jusqu’au vin (d’excellente qualité). J’ai consommé tous mes plats en les partageant avec mes complices. Merveilleux? Pas du tout. Je n’avais pas terminé mon plat principal (poisson d’excellente fraîcheur et saveur) que mon ventre s’est pris pour l’antre  d’un volcan en éruption. Tout bouillonnait et gargouillait donnant tout son sens à l’expression “usine à gaz”. Je sentais mon estomac douloureux et n’ai presque pas touché au dessert. La douleur était tout à fait supportable mais je l’éprouvais néanmoins. En même temps, mon humeur se détériorait et  je commençais à m’agacer de tout et de rien, alors que le baromètre de ce dernier mois était plutôt au beau fixe. De retour chez moi, j’ai bu une tisane avec un jus de citron, qui a en effet apaisé mes douleurs. Enfin j’ai bien du constater que la journée du lendemain, du réveil au coucher, ne m’avait pas vu sourire beaucoup non plus, me sentant tour à tour fatiguée, “lourde” et énervée. Au 3ème jour, les choses commençaient à rentrer dans l’ordre, mais tout juste. Cher payé (dans tous les sens du terme) pour un dîner, supposément agréable… J’ignore si un aliment particulier a déclenché ce phénomène. Je pencherais pour une combinaison alimentaire douteuse, étant donné mes nouvelles habitudes à tendance  « monodiètétique »

volcan_fumant

Personne ne peut durablement vous convaincre des bienfaits d’une alimentation vivante, des changements à la fois subtils et profonds qu’elle induit. Tout comme personne ne peut vous convaincre des méfaits d’une alimentation dévitalisée et inadaptée aux besoins de votre corps, qui lentement mais sûrement détériore autant votre force physique que mentale. Voilà pourquoi, j’expérimente et voilà pourquoi si vous voulez connaître la vérité, il vous faudra immanquablement en passer par le filtre de l’expérimentation, comme en toute chose. Je vous le souhaite de tout mon cœur parce que c’est seulement à cet instant que vous pourrez reconnaître une énergie corporelle et psychique qui pointe à l’horizon et qui vous laisse entrevoir la promesse d’une Vie digne d’être vécue!

parapente_liberté_vie_

Pour des raisons pratiques, je vous livrerai chaque mois un nouveau tableau mais vous pourrez toujours retrouver les anciens via les liens: tableau complet du 1er mois de défi « rajeunir et rester jeune »

Cette semaine s’étant déroulée de manière classique, à part mon erreur de “jeunesse”, je vous livre des informations pratiques supplémentaires qui m’ont aidé dans ma démarche jusqu’ici

Semaine 5

1- Grande mandoline japonaise.

Je ne connais pas mieux pour émincer et râper très finement. Il faut un petit temps d’adaptation, un peu de force et faire très attention à ses doigts! Elle est aussi aiguisée qu’un sabre de Samouraï.

Dans l’art culinaire japonais, on ne “blesse” pas la nourriture. Les aliments sont découpés en cuisine et jamais dans l’assiette.

Je vous transmets le lien de la grande mandoline japonaise que j’ai achetée et dont je suis totalement satisfaite.

Je l’utilise quotidiennement. Elle est livrée avec 3 peignes, dont l’un pour râper, façon “cheveux d’ange”, l’autre que j’utilise par exemple pour le choux rouge, un peu plus épais. La 3ème est idéale pour des bâtonnets de légumes. On peut bien-sûr régler l’épaisseur, mais on reste sur une coupe fine. Enfin, je vous invite à surveiller l’article si vous n’êtes pas pressé car lorsque je l’ai acheté, il changeait régulièrement de prix. Aux environs de 38 euros, vous faîtes à mon avis une belle affaire!

2- Les bananes au chocolat (cru de préférence)

Voilà un dessert que j’aime beaucoup et qui m’a aidé à m’approcher de mon but. Comme il s’agit d’un fruit, je pouvais en manger autant que j’en avais envie et si l’envie de chocolat et/ou de saveur plus sucrée était là, alors je faisais fondre un peu de chocolat noir, le plus riche possible en cacao et le moins riche possible en sucre.

Si j’en avais envie, je faisais aussi revenir un temps très court les bananes à la poêle. Nous ne sommes pas sur un aliment idéalement vivant mais on s’en rapproche et il est très important pour moi d’y aller en douceur, en conservant le plaisir gustatif.

Reconnaissons qu’avec un tel dessert, on est au top du vivant par rapport à n’importe quel gâteau. On peut bien-sûr faire ça avec tout autre fruit. Sourire

3- L’extracteur à jus. Pourquoi il m’est indispensable? Parce que l’apport massif de minéraux à travers la consommation de jus soutient parfaitement ma démarche. Je me sens davantage nourrie, en profondeur.

Il est facile et agréable de consommer 1/2 l de jus ou plus alors que je ne pourrais jamais avaler une quantité équivalente de légume, ni manger la peau d’une pastèque. Il permet donc d’apporter au corps la nourriture qu’il attend depuis toujours, et ça c’est une chose qu’on ressent pourvu qu’on y prête attention. Par exemple lorsque je fais un jus, il m’arrive parfois de ressentir la salivation se mettre en route, à la seule vue de ce jus et au souvenir des consommations précédentes.

La particularité de l’extracteur est de broyer les légumes et fruits très lentement et sans les surchauffer, ce qui limite grandement la perte de jus par rapport à une centrifugeuse tout en en préservant les qualités nutritives. Nous en reparlerons avec la fin du résumé de “rajeunir et rester jeune”

D’ici là,je vous communique une marque d’extracteur d’une valeur sûre que j’utilise depuis 3 ans. (le mien est même une gamme en dessous)

4- L’aloe vera.

Voici une plante miraculeuse à la quelle je consacrerai un article. J’ai découvert il y a quelques temps, que les “supermarchés” bio en vendaient des feuilles fraîches, pour mon plus grand bonheur. C’est une plante qui contient un gel consistant, extrêmement rafraichissant et hydratant.

On lui prête de nombreuses vertus, dans le traitement de nombreux maux, que je connais encore trop peu pour les décrire ici.

Ce que je peux vous en dire, c’est qu’elle n’a pas son pareil pour hydrater, rafraichir et aider à la cicatrisation de la peau. Il suffit de prélever une petite quantité de gel et de l’appliquer localement selon les besoins. Même l’argile (pour ceux qui connaissent) ne m’a pas semblée aussi rapide dans son action cicatrisante. Son goût est un peu amer mais si elle est aussi douce et bienfaisante pour l’intérieur du corps que pour l’extérieur, alors je devrais envisager de faire une cure! Pour les adeptes de l’effet tenseur, ne cherchez plus ailleurs non plus.

5- L’huile de coco vierge bio (en boutique bio) ou ici ou encore ici  Vous avez l’embarras du choix et vous ne le regretterez pas. Sourire

Voici maintenant 3 ans que je n’utilise plus que de l’huile de coco ou de l’aloe vera pour m’hydrater. Pour les raisons suivantes: *j’aime sa senteur *elle est très hydratante et nourrissante *c’est également un produit alimentaire ce qui m’assure de respecter ici aussi mon corps.

Ne croyez pas que les cosmétiques sont inoffensifs; ils traversent  la barrière cutanée et se retrouvent dans votre corps.

De nombreux produits d’usage courant (dentifrice, gels douches, crèmes, déodorants, etc.) contiennent des poisons dangereux pour l’organisme, dont certains ne sont rien de moins que des perturbateurs endocriniens. Voici une étude scientifique réalisée par des chercheurs de l’Université américaine de Berkeley. Voici sa traduction (approximative) en français. 

Si vous avez une peau dite “grasse”, sachez que tous les types de peau ont besoin d’hydratation. Bien-sûr pour chacun et chacune, l’hydratation la plus efficace reste l’hydratation interne du corps grâce aux minéraux des fruits et légumes crus… La boucle est bouclée, notre biologie est d’une logique et d’une intelligence exceptionnelle, vous ne trouvez pas?

6- L’argile verte surfine ultra ventilée , J’utilise toujours celle-ci et j’en suis totalement satisfaite

L’argile méritera aussi un article entier mais d’ici là, sachez qu’elle m’a été prescrite par un médecin pour traiter des épisodes gastriques douloureux, ce qui a bien fonctionné pour moi.  Le livre de Raymond Dextreit “l’argile qui guérit” vous éclairera sur le sujet et les multiples vertus de l’argile, un minéral intelligent.

7- Le miel

Le miel est aussi un excellent cicatrisant et hydratant. Il m’est arrivée de m’en faire un masque hydratant pour le visage (de préférence avec du miel solide, car il fond au contact de la peau). Un ami ayant voyagé dans certaines contrées africaines me rapportait qu’il était utilisé pour soigner des blessures et des plaies de manière efficace… Je vous invite dans vos achats et votre consommation à considérer le miel comme un produit à utiliser avec modération puisque nous le prenons au détriment du travail des abeilles. Merci pour elles Sourire

 abeille_vie_miel

Laissez-moi vos impressions et questions dans les commentaires,  je me ferai un plaisir d’y répondre.

A bientôt! Sourire

4 Comments

  • Sandrine 13 septembre 2016 at 11 h 09 min

    Bonjour Céline,

    Merci pour cet article très intéressant. Je ne suis pas encore prête à faire l’expérimentation totale du manger cru, mais comme toi j’ai testé le gel d’aloe vera à la place de la crème de jour, et c’est tellement mieux (avec une goutte d’huile de cranberry pour moi 🙂 ) et l’huile de coco pour les cheveux. Et j’ai commencé hier une cure d’aloe vera à boire, en mélange avec un jus de fruits sinon c’était quand même un peu raide… je te dirai d’ici quelques temps ce que ça donne !
    Bonne suite de défi 🙂

    Reply
    • Céline Bonheur21 13 septembre 2016 at 17 h 55 min

      Bonjour Sandrine,

      Moi non plus je ne serais pas prête si je n’y allais « piano » 🙂 Mmmh huile de cranberry, ça doit sentir bon ça! Oui l’aloe est un peu amère par rapport à nos habitudes alimentaires, il fut une époque pas si lointaine où les personnes consommaient plus d’aliments à la saveur amère. L’essentiel c’est de trouver sa recette, pourvu qu’on se fasse du bien globalement. J’attends tes retours d’expérience avec impatience. Merci Sandrine. 🙂

      Reply
  • SONIA MALLINGER 8 janvier 2017 at 13 h 52 min

    Bonjour Carmen,

    Je viens de prendre connaissance de ton article et des bienfaits de certains produits que j’ai déjà testés et qui sont devenus mes produits naturels chouchou comme le citron que je bois depuis 1 an tous les matins mais dans de l’eau tiède ou à température ambiante et non chaude.L’huile de coco aussi,je l’utilise pour presque tout et j’adore.
    Il me reste à explorer l’aloe vera qui,serait aussi excellent pour les cheveux!j’attends donc avec impatience ton article :).
    Merci pour cet article et à bientôt
    Sonia

    Reply
    • Carmen Bonheur21 8 janvier 2017 at 20 h 38 min

      Bonjour Sonia, c’est un plaisir de voir que nous sommes de plus en plus nombreux à revenir au bon sens de la nature et de toutes les merveilles qu’elles nous offre. Je suis d’accord pour le citron dans l’eau tiède, c’est mieux. Je prends note de ton attente pour un article sur l’aloe… Merci pour ton commentaire pratico-pratique. A bientôt 🙂

      Reply

Leave a Comment