Ces aliments qui vous font vieillir et pire encore…

Résumé de “Rajeunir et rester jeune”: la suite Sourire

Rajeunir et rester jeune Norman WalkerBonjour! La semaine dernière à travers les 5 premiers chapitres, nous avons découvert les possibilités d’un retour à la santé et au rajeunissement à travers des exemples et surtout l’importance de la compréhension de notre biologie. (rajeunir et rester jeune, semaine 1)

Les chapitres suivants traitent plus en détail de ces fonctions biologiques, ainsi que de l’influence sur notre organisme, de certains types d’aliments, en raison de cette biologie…

Je recommande de faire cette lecture avec un esprit curieux de découvrir ou redécouvrir des principes simples de biologie, sans y voir une occasion de se sentir coupable. Il est bien question de fonctionnement physiologique humain, pas d’interprétations ni de jugements.

Tournesol Bonheur Fleur Vie

Chapitre 6: Féculents et céréales

Un rappel indique qu’il n’est pas question ici d’effrayer, ni de culpabiliser. Au contraire, connaître le corps et son fonctionnement rend capable et motive à le nourrir correctement et permet aussi de démystifier la maladie. En dépassant les limites de la capacité de nos cellules à supporter des éléments intoxicants, des dysfonctionnements surviennent. Nos cellules sont douées de vie et d’intelligence, elles  inter-agissent avec notre esprit. La qualité de leur rôle, dépend directement de la qualité de notre nourriture.

Si fruits et légumes sont composés d’atomes et de molécules facilement assimilables par l’organisme,  la molécule d’amidon, contenue dans les céréales et farines, n’est soluble ni dans l’eau, ni dans l’alcool, ni dans l’éther. Le corps tente naturellement de les éliminer mais y parvient difficilement car *nos émonctoires ne sont pas constitués pour traiter une telle quantité de déchets. L’éruption de boutons est une des manifestations de l’évacuation de toxines par l’émonctoire qu’est notre peau.

* Un émonctoire est un organe ou une partie d’organe permettant à l’organisme d’éliminer les déchets surabondants ou nuisibles.(foie, intestins, peau, reins, poumons)

“Aucun système curatif ne peut être efficace en permanence tant que nos émonctoires n’ont pas été nettoyés et tant que nous conservons céréales et féculents dans notre régime alimentaire.”

Ecureuil gourmand cacahuètes

Chapitre 7: Sucres, confiseries

Tous les sucres chauffés et transformés fermentent dans l’organisme et se transforment en substances dangereuses:

  • l’acide acétique: puissant destructeur en lui-même (utilisé pour brûler les verrues), il se combine par affinité avec les lipides du système nerveux, ce qui a des conséquences paralysantes sur ce dernier.
  • l’alcool: également destructeur, agit comme un solvant. Il détruit le tissu rénal, affecte les nerfs reliés au cerveau et inhibe les fonctions d’observation, concentration et locomotion. Il provoque la même dégénérescence pour l’organisme que la drogue. Le sucre blanc est le pire, parce qu’il est travaillé avec de l’acide sulfurique.

Le seul sucres doté d’une valeur nutritive pour l’organisme est le fructose des fruits et de nombreux légumes. Que les amateurs de douceurs n’oublient pas le miel, les figues, les dates, etc.

James Ward

Chapitre 8: Les protéines

Le corps humain ne peut pas utiliser une protéine complète comme celle de la viande et du poisson. Pour l’assimiler, il doit la fractionner et la désintégrer en atomes et molécules puis la transformer complètement. Cette action constitue un travail et une énergie supplémentaire importants pour le corps et génère la production d’une quantité conséquente d’acide urique, pouvant occasionner des maux tels que: rhumatismes, sciatiques, névrites, etc.

Par ailleurs, les chairs animales consommées proviennent d’animaux terrorisés puisque menés à l’abattoir. Cette terreur leur fait produire une quantité colossale d’adrénaline qui se répand dans tout leur corps, ce qui aura entre autre effet de dégrader leur chair très rapidement. Nous sommes loin de la viande consommée par le chasseur-cueilleur.

Chapitre 9: Lait, crème et produits laitiers

Une caractéristique du lait est de favoriser la croissance de l’animal spécifique dont il provient. Le lait de vache, contient 300% de plus de caséine (protéine à assimilation lente)que le lait maternel (humain) et ne peut pas être assimilé ni digéré par notre corps. De fait, il encrasse l’organisme de mucus (sécrétion visqueuse et translucide, peu ou pas soluble dans l’eau) qui se loge dans les cavités sinusoïdales, les voies respiratoires, etc. Il est l’aliment qui génère le plus de mucus. L’auteur relate (entre autres) le cas d’un enfant de 2 ans, au sommeil perturbé et dont le nez coulait sans arrêt. L’apport de jus et de végétaux crus l’ont rendu à une vie pleine d’énergie et annihilé tous ses maux en l’espace de 3 semaines.

Chapitre 10: Combinaisons alimentaires

“Les meilleurs amis de la dégénérescence ont pour nom fermentation et putréfaction.”

Germes et bactéries sont naturellement présents dans notre corps pour aider à la désintégration des déchets. En présence d’une putréfaction excessive, leur nombre s’accroit dangereusement.

Ces 2 différents types d’aliments: 

  • Céréales/Sucres
  • Viande/Poisson/Œufs

sollicitent des sucs digestifs de nature différente: alcalins (pour le 1er type) et acide (pour le 2nd). Leur consommation conjointe, provoque de graves réactions chimiques qui perturbent considérablement la digestion en générant fermentation et putréfaction. Ce facteur a une grande importance dans le processus de rajeunissement.

Joie légèreté ballons

Bilan de la Semaine 2 “Rajeunir et rester jeune”:

C’est une chose de se dire que les fruits et légumes sont bons à la santé, que les sucreries non, etc. C’est autre chose de comprendre pourquoi, sans devoir passer un doctorat en biologie et encore autre chose de l’éprouver

J’ai maintenu les changements initiaux en ajoutant davantage de crudités et de melon (dont je raffole). La révélation de cette semaine très riche en crudités et fruits est venue d’un écart d’alimentation avec un épisode “fast-food” pourtant “réduit” à une salade composée + des bâtonnets de poisson + quelques frites. A peine une heure plus tard, j’avais une crise d’éternuement et mouchage intensif et quelques heures plus tard un gros point douloureux au niveau de l’intestin. Je précise que j’ai assumé ce que je mangeais, j’avais faim et je ne culpabilise jamais de manger lorsque j’ai faim! Ce qui m’a étonnée, c’est de constater qu’auparavant, (il y a 2 semaines) je consommais régulièrement des aliments cuits, faisaient toute sorte de mélange et je ne souffrais “que” de fatigue chronique ainsi que de différents maux récurrents. Il a suffi de moins de 2 semaines à mon corps pour manifester de manière virulente ce qui ne lui convenait pas. En revanche, le corps n’est pas rancunier du tout! En 2 petites semaines, je reçois des bénéfices énormes au regard du nombre d’années passées à le maltraiter. Ce régime impacte mes humeurs d’une façon très positive, mes pensées sont plus sereines et même si je continue à éprouver la fatigue, cette dernière me paraît beaucoup moins dense. Je continue avec joie! J’ai hâte de découvrir toutes les merveilles oubliées de la pleine santé!

Semaine 1 

Semaine 2

1-Réduction aux 3/4 des courses en supermarché

1- J’ai poursuivi. Le marché est beaucoup plus vivant et donc moins stressant!

2-Augmentation de l’achat de fruits et légumes sur le marché (en partie non traités chimiquement)

2- J’ai consommé selon mes envies un mélange de crudités et de fruits, à chaque repas, agrémenté selon mes envies (feta, tomates séchées, etc.) Délicieux autant pour les papilles que pour les yeux! Clignement d'œil

3-Augmentation du temps passé en nature en présence de la lumière du soleilSoleil (3h et +)

3- J’ai diminué ce temps et j’en ai éprouvé le manque. Moins d’entrain et plus de difficultés à me concentrer sur mes tâches en intérieur… La nature et le soleil nourrissent aussi, sinon pourquoi les vacances d’été nous sont-elles si bénéfiques?

4-Prise quotidienne d’une dose de psyllium blond (plante balai intestinal, dont je parlerai dans un prochain article) 4- Idem et vous pouvez maintenant lire l’article le psyllium,  blond, plante du rajeunissementSourire
5-Consommation d’1 ou 2 verres de jus de légumes crus, tous les 2 jours 5- Connaissez-vous le jus de pastèque bio? Bio, parce qu’on y met la peau et sans pesticide c’est meilleur. Avec un peu de menthe, de basilic, ou nature. Extra! Sourire 
6-Suppression presque totale du pain (pourtant j’adore saucerEmbarrassé) 6- Ouiiiii, je continue jusqu’à vous annoncer que le pain et moi, c’est de l’histoire ancienne! Doigts croisés
7-Lecture initiale du livre de N. Walker et intégration des principes 7- J’ai ajouté la relaxation Yoga Nidra (dont vous pouvez lire l’article ici)

Merci d’avoir lu cet article et n’hésitez pas à le partager à vos proches afin que chacun choisisse son alimentation en connaissance de cause.

D’ici le prochain article, je vous souhaite de respirer et d’inspirer le bonheur!

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *